Étalée sur un peu plus de 3 km à proximité immédiate du littoral à Guidel, la réserve constitue aujourd’hui un véritable observatoire pour les amateurs de faune et de flore puisque la réserve abrite un certain nombre d’oiseaux migrateurs, mais aussi des loutres, des amphibiens, des orchidées et bien d’autres encore. Avis aux amoureux de la nature…

Propriété du Département, du Conservatoire du Littoral et de la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage, elle est gérée par la Fédération Départementale des Chasseurs. Cette dernière anime la découverte du site, abordant, grâce aux commentaires de leur guide, l’histoire du lieu, sa faune et sa flore, la gestion raisonnée qui y est mise en oeuvre.

Les observations réalisées au cours des sorties proposées permettent de prendre conscience de la biodiversité qui s’y est développée (orchidées, plantes halophiles, batraciens, oiseaux…). Un développement rendu possible grâce, notamment, au pâturage des poneys installés ici depuis près de 18 années. 

 

Venez découvrir toute sa richesse naturelle auprès d'un animateur ou au fil d'un sentier d'interprétation.

Étalée sur un peu plus de 3 km à proximité immédiate du littoral, la réserve constitue aujourd’hui un véritable observatoire pour les amateurs de faune et de flore puisque la réserve abrite un certain nombre d’oiseaux migrateurs, mais aussi des loutres, des amphibiens, des orchidées et bien d’autres encore. Avis aux amoureux de la nature…

Propriété du Département, du Conservatoire du Littoral et de la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage, elle est gérée par la Fédération Départementale des Chasseurs.

Cette dernière anime la découverte du site, abordant, grâce aux commentaires de leur guide, l’histoire du lieu, sa faune et sa flore, la gestion raisonnée qui y est mise en oeuvre.

Les observations réalisées au cours des sorties proposées permettent de prendre conscience de la biodiversité qui s’y est développée (orchidées, plantes halophiles, batraciens, oiseaux…).

Un développement rendu possible grâce, notamment, au pâturage des poneys installés ici depuis près de 18 années. 

Guidel, étang du loch
©Shutterstock, échasse blanche
©Shutterstock, échasse blanche
© Shutterstock, Avocette élégante

LA FAUNE

Concernant les mammifères, la Loutre d’Eu­rope, le Blaireau sont bien pré­sents, de même que 8 es­pèces de chi­ro­ptères (chauve-souris). 

L’avi­faune re­cen­sée compte 147 es­pèces, at­ti­rées par les ha­bi­tats à l’in­ter­face entre le mi­lieu ter­restre et le mi­lieu aqua­tique. Les limicoles représentent la majorité : Huîtrier pie, Courlis cendré et corlieu, Avocette élégante, Barges rousse et à queue noire, Chevaliers gambette, arlequin, aboyeur, combattant, culblanc, guignette et sylvain, Bécasseaux cocorli, maubèche, minute et variable, Grand et Petit gravelot, Bécassines sourde et des marais. 

On trouve également des oiseaux marins : sternes, mouettes, goélands, etc…

Dans les in­sectes, ci­tons l’Agrion de Mercure et le Sphinx de l’épilobe. 

Pour les rep­tiles, la cou­leuvre à col­lier, l’Orvet, le Lé­zard des murailles et le Lézard vert sont éga­le­ment pré­sents.

LA FLORE

EIle com­porte une im­por­tante et in­té­res­sante di­ver­sité de plantes ty­piques des mi­lieux hu­mides ainsi que plu­sieurs es­pèces d’in­té­rêt pa­tri­mo­nial : la Gly­cé­rie à épillets, le Po­ta­mot de Berch­told, l’Or­chis à fleurs lâches, l’Orchis bouffon ou l’Epi­pac­tis des ma­rais.. 

On trouve également en bordure sud du site la Potentille du printemps, l’Astéroline étoilée et la Linaire des sables. 

Parmi les différents habitats écologiques de la réserve, les plus remarquables sont les dépressions intra-dunales et les mégaphorbiaies.

Guidel, Fort du loch

Histoire du site et de la réserve

Le site était autrefois un ancien bras de mer (ria) dont la ligne de rivage est encore visible au nord du Grand Loc’h. Le polder du Grand Loc’h a été mis en place à partir de 1884.

Guidel, la réserve du loch
© Emmanuel LEMEE. Guidel, la réserve du loch
  • partager